LE NUMERO 8 - 2/2016 est paru.

VARIA

 

Sommaire

 

Editorial ........................................................................................................ 7

 

Outil d’aide à la décision et problématiques liées à la définition des indicateurs : Le cas de l’observatoire dynamique appliqué au système éducatif
par
Fleur Nadine Ndjock ................................................................................ 11

L’aide au développement entre droits, influence et diversité culturelle par
Benoît Lopez   ............................................................................................... 27

L’intégration de la diplomatie économique dans un dispositif national d’intelligence économique : Quels enjeux pour le Maroc ? par Amine Dafir & Ghizlane Salam ............................................................................................. 47

Le « Relevant Network Management », une dynamique innovante d’intelligence stratégique au service de l’internationalisation des PME par
Hamid Akdim & Patrice Schoch ................................................................... 65

L’entreprise du 21ème siècle résiliente et ambidextre, le numérique comme hypothèse de travail par Yannick Bouchet, Yann Bertacchini, Didier Bénet .. 83

 

Pour acquérir ce numéro dans sa version papier : cliquer ici

Pour acheter le numéro dans sa version online : e-presse ou toutabo

 

APPEL A COMMUNICATION  Décembre 2016

 

Intelligence économique et développement durable

 

De l’ignorance au mariage de raison ?

 

 

Numéro coordonné par :

 

Christian Marcon, professeur des universités en sciences de l’information et la communication, IAE - Université de Poitiers

 

Philippe Schäfer, professeur associé en sciences de gestion,

Groupe Sup de Co, La Rochelle

 

 

L’étudiant intéressé par l’intelligence économique qui chercherait un master spécialisé associant l’intelligence économique et le développement durable serait sans doute surpris : il n’en existe pas. Est-ce un simple concours de circonstance ? Faut-il y voir, au contraire, le signal fort d’une relation difficile à établir entre deux disciplines ? Ou bien des pistes de réflexions interdisciplinaires peuvent-elles émerger de cette rencontre ?

 

Rien dans les multiples définitions de l’intelligence économique ne suggère une incompatibilité des deux logiques. Que l’on se reporte, par exemple, aux vingt-deux définitions répertoriées dans le rapport Carayon (annexe, p. 109-113) Les définitions sont de quatre types (Marcon, 2014) : un premier groupe voit dans l’intelligence économique un processus informationnel ; un second groupe n’y associe qu’une liste de fonctions à articuler ; le troisième groupe réfère l’intelligence économique à la question stratégique et le quatrième et dernier groupe propose un regard conceptuel, davantage ontologique. Il y est question de concurrence exacerbée, de création de valeur pour les parties prenantes, de problèmes productifs inédits, de détection de menaces et opportunités, de signaux faibles, d’approche prospective, de maîtrise et de développement de la dynamique économique, d’influence, de protection des savoirs, de veille… toutes activités que nous pourrions bien regarder comme contributives à la mise en place d’une stratégie de développement durable par une entreprise :

 

  • Création de valeur partagée via l’intégration de la responsabilité sociale des entreprises ;
  • Résolution des problèmes productifs nouveaux générés par le passage à une économie de la durabilité des produits, des services, des solutions ;
  • Veille sur les menaces pesant sur l’économie industrielle du XXe siècle et détection d’opportunités de développement via l’économie circulaire, l’agriculture biologique ou raisonnée, le financement collaboratif, l’économie du partage et solidaire… ;
  • Innovation et protection de savoirs nouveaux propres à une économie durable ;
  • Démarche prospective pour anticiper les futures réglementations voire les influencer par une activité de lobbying
  • Aide au reporting extra-financier pour accroître sa légitimité sociale, gérer de nouveaux risques, assurer sa e-réputation et accroître son capital immatériel,
  • Facilitation de sa communication auprès de ses parties prenantes,
  • Ecoute de signaux annonciateurs de changements profonds.

 

Faut-il en déduire que l’intelligence économique est l’arme de l’industrie du XXe siècle, de cette industrie de grand capital, réputée, selon ses détracteurs, polluante, peu soucieuse de l’éthique des affaires, de l’environnement et des droits de l’Homme, usant d’influence pour défendre des intérêts libéraux ? Probablement pas. Que les partisans du développement durable ne connaissent pas l’existence de l’intelligence économique, ne la maitrisent pas ou la regardent d’un œil exclusivement méfiant est plus probable. De même, le développement durable, reconnu comme « un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs » (CMED, 1987), n’est-il pas un concept jugé obsolète ou méconnu par certains auteurs ? Sa pertinence et son acuité est-elle toujours en phase avec l’ampleur des défis à relever ?

 

Dans le cadre de cet appel à articles, nous proposons aux chercheurs d'apporter leur contribution à la réflexion qui doit être menée sur l’articulation de l’intelligence économique avec le développement durable.

 

Parmi les questions qui méritent d’être abordées, sans que cette liste soit limitative :

 

  • La réflexion en terme de développement durable interroge-t-elle conceptuellement l’intelligence économique jusqu’à concevoir une intelligence économique de la durabilité ?
  • Le recours à l’intelligence économique dans le cadre du développement durable requiert-il nouveaux outils ? de nouvelles méthodes ? de nouveaux repères stratégiques ? une nouvelle éthique comme composante d'une démarche de responsabilité sociale des organisations ?
  • Les acteurs du développement durable sont-ils réfractaires à ce que l’intelligence économique signifie ? Est-ce affaire de culture professionnelle ? de regard sociétal ?
  • Plus fondamentalement, l’intelligence économique peut-elle être au service d’un développement durable ? La co-construction a-t-elle un sens, un intérêt ?
  • Comment concevoir une intelligence de l’économie durable ?

 

 Les propositions d'articles sont à envoyer avant le 30 janvier 2017. Toutes les modalités de soumissions sont dans l'appel à articles à télécharger ci-dessous. 

Appel IE et DD Version finale.pdf
Document Adobe Acrobat 120.0 KB

LE NUMÉRO 2016 - 8/1 est paru

OPEN DATA ET INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Nouvelles ressources, nouveaux usages, nouveaux défis

 

Dossier spécial coordonné par


Louis-David
Benyayer, enseignant-chercheur, ICD Business School

Mariannig Le Béchec, enseignante-chercheur, CEREGE, IAE-Université de Poitiers

Olivier Mamavi, enseignant-chercheur, ICD Business School

 

EDITORIAL

 

- Open data et Intelligence Économique : Nouvelles ressources, nouveaux usages, nouveaux défis, Louis-David Benyayer, Mariannig Le Béchec, Olivier Mamavi

 

DOSSIER « Open data et intelligence économique »

 

- L'Open Data Territorial dans ses tensions. L'ouverture des données de marchés publics comme instrument techno-politique, Maryse Carmes

 

- Chaînes de traitement de la documentation brevet : nouvelles herméneutiques pour l’intelligence économique, David Reymond

 

- Comment détecter des signaux faibles ? Un apport des data sciences à la lutte contre la fraude, Henri Laude

 

- Des données ouvertes à l’information stratégique pour l’aide à la décision, Monica Mallowan

 

- « OpenStreetMap a conduit à la démilitarisation de la carte ». Interview de Christian Quest, président d’Open Street Map

 

- « Trouver des solutions dont la simplicité bénéficie à tous ». Interview de Guillaume Crouigneau, PDG de Canal TP.

 

VARIA

 

- Intelligence économique et innovation au sein des entreprises familiales, Olivier Meier et Guillaume Schier

 

- Cartographie d’un réseau de collaboration et d’influence : les leçons d’une expérimentation dans le cadre d’un projet de cluster culturel, Christian Marcon

 

-The influence of organizational status on price and legitimacy in the Bordeaux wine region, Sylvaine Castellano et Insaf Khelladin.

 

- Données ouvertes et projet étude en robotique en agriculture : Portée et limites de la veille stratégique, Renaud d’Hardivilliers, Fatma Fourati-Jamoussi et Hanitra Randrianasolo

 

- « Le renseignement d’Etat et économique sont des outils d’anticipation sur les risques et les menaces dûment identifiés » Interview d’Olivier de Maison Rouge

 

Un ouvrage vient de paraître aux Editions ESKA

INTELLIGENCE ECONOMIQUE ET LOBBYING AU CRIBLE DES VALEURS PUBLIQUES
Livre IE et Lobbying (1).pdf
Document Adobe Acrobat 262.0 KB

La finance sous le regard de l'intelligence économique

Dossier spécial coordonné par Pascal Junghans, Skema Business School

 

Le rôle de la finance dans l’économie se révèle de plus en plus central. La financiarisation de l’économie s’est accrue depuis le milieu des années 80, pour toucher aujourd’hui toutes les activités économiques et même étatiques, voire sociétales. Ceci justifie qu’une réflexion pertinente interroge la finance avec les outils de l’intelligence économique.

 

Depuis plusieurs années, finance et intelligence économique entretiennent des rapports conflictuels. Si, à l’aube des années 90, les deux domaines étaient bien séparés, dans les années 2000, plusieurs dossiers ont montré la nécessité d’une action d’intelligence   économique pour contrer des menées financières. A l’aube des années 2010, les flux financiers qui parcourent la Planète, de plus en plus opaques, exigent une attention des acteurs de l’IE. Or, si la pratique a développé certains outils, la recherche académique ne s’est pas encore interrogée sur les relations entre finance et intelligence économique.

 

C’est dans ce contexte que la R2IE lance un appel à communication ouvert visant à recueillir les contributions de chercheurs ou d'experts d'horizons divers. Il s'inscrit dans le cadre d'un programme de recherche transversal et indépendant visant à interroger plusieurs disciplines, et à établir un dialogue fertile entre le monde de la recherche et celui des décideurs ou experts confrontés à cette problématique sur le terrain. 

Communication d'influence: héritages, stratégies et perspectives

Communication d'influence: héritages, stratégies & perspectives
Communication_d_influence_R2IE.pdf
Document Adobe Acrobat 666.6 KB

Intelligence économique: la voie de la stratégie-réseau

Dossier spécial coordonné par Christian Marcon,

Maître de conférences hors classe en sciences de l’information et la communication. Université de Poitiers

 

Ce numéro thématique de la Revue Internationale d’Intelligence Economique a pour ambition de relancer la réflexion sur ce sujet en invitant les contributeurs à proposer leurs analyses sur les angles d’approches suivants :

- angle managérial : pilotage de réseau ; conditions d’une activation opérationnelle ; éthique ; méthodologies de l’action en réseau…

- angle info-communicationnel : place de l’information dans l’action en réseau ; place des mécanismes de communication éclairés par la psychosociologie ; conséquences du développement des réseaux dits « sociaux » sur la communication en réseau et l’action des réseaux d’intelligence économique ; dimensions culturelles dans la communication en réseau d’intelligence économique …

- angle stratégique : stratégies d’influence ; mécanismes internes de stratégie-réseau ; caractérisation du champ d’action réticulaire ; contribution de stratégies-réseaux à l’anticipation, à des démarches proactives ; réseaux d’intelligence territoriale…

- angle épistémologique : choix épistémologiques dans le traitement de problématiques de réseaux ; courants d’exploration scientifique des réseaux ; survey de littérature ; apports et limites de la transdisciplinarité…

 

Ce numéro de R2IE se propose d’accueillir des contributions fondamentales et des études de cas pour autant qu’elles n’en restent pas à la description de situations observées et entrent dans l’analyse de manière fouillée.

 

Les propositions peuvent prendre en compte l’apport d’outils dans le traitement de situations en réseau mais ne devront pas avoir comme objectif principal de soutenir la pertinence opérationnelle de tel ou tel logiciel ou plateforme dite de «réseaux sociaux» ou «médias sociaux».

Intelligence économique: la voie de la stratégie-réseau
Strategie-reseau_R2IE.pdf
Document Adobe Acrobat 1.0 MB

Revue Internationale d'Intelligence Economique

La R2IE est une publication scientifique ayant vocation à étudier les différents aspects de l'intelligence économique, tels que la veille stratégique, la communication d'influence, la gestion du risque ou encore la sécurité économique des entreprises et des états.

 

A ce titre, elle accueille des contributions issues d'un champ pluridisciplinaire exhaustif: économie et gestion, droit, sciences politiques et sciences de l'information et de la communication.

 

L'intelligence économique: une pratique managériale incontournable

Répandue chez nos partenaires économiques sous des formes diverses, l'intelligence économique s'impose comme une culture managériale inhérente au tournant décisif que connaissent nos économies contemporaines: hypercompétition, incertitude, et instabilité.

 

Les entreprises, comme les états et les territoires, manifestent un besoin accru d'information à forte valeur ajoutée. Celle-ci permet d'anticiper les ruptures potentielles d'un environnement stratégique, de communiquer plus efficacement, ou de maîtriser les techniques d'influence contemporaines (cyber-lobbying et e-réputation par exemple). En d'autres termes, l'IE est devenue un outil proactif d'aide à la décision.  

 

La R2IE se fixe pour ambition d'aider les organisations à mieux appréhender le risque global et à se doter d'un avantage compétitif durable, en participant à la diffusion de l'intelligence économique en France. Pour ce faire, elle fédère chercheurs et praticiens autour d'une démarche collaborative visant à constituer le premier réseau d'expertise du genre.

 

Nous vous souhaitons une très agréable lecture.

Ludovic François

Directeur de la publication, Professeur affilié à HEC Paris (HDR)

Christian Marcon

Rédacteur en chef, Professeur des Universités
Nicolas Menguy

Secrétaire général de la rédaction